le poète

se camouflant derrière les mots
il se déguise tout à sa guise
entre deux rimes il fait le beau
puis change d'humeur comme de chemise

parfois voguant au fil d'une eau
qui le stimule et qui l'aiguise
il poétise à fleur de peau
madriga!ise pour une marquise

il parle aux fleurs et aux oiseaux
ses compagnons des jours de crise
en quelques vers ex abrupto
il leur dit tout sur la traîtrise

à l'intention des intellos
il lui arrive quoi qu'il en dise
de cultiver le quiproquo
pour que rome rime avec venise

même s'il offusque le landerneau
des âmes bien nées qui catéchisent
il chante lesbos et choderlos
alléchant fort les indécises

une métaphore dans un rondeau
une rime pour l'oeil un mot-valise
un hémistiche en porte-à-faux
de-ci de-là il champagnise

c'est un rêveur un peu rétro
un excentrique qui esthétise
un tendre fou un vieux marmot
un des derniers de l'entreprise

diagonale du crabe