tu
où que j'aille
tu es en moi comme une faille
tu es la faim qui me tenaille
où que j'aille

où que j'aille
tu es les doutes qui m'assaillent
tu es le fer tu es l'entaille
où que j'aille

où que j'aille
tu es l'enjeu de mes batailles
tu es l'avers de la médaille
où que j'aille

où que j'aille
tu es du bleu dans la grisaille
tu es la porte qui s'entrebaille
où que j'aille

où que j'aille
tu es mon jardin à versailles
tu es jasmin et vin de paille
où que j'aille