déprime

comme un funambule
sur la trajectoire
du temps
seul je déambule
ivre d'illusoires
tourments

tel un somnambule
errant dans le soir
tombant
je me dissimule
fuyant du regard
les gens

et je fais des bulles
j'raconte des histoires
au vent
je mens j'affabule
construisant un noir
roman

tout se coagule
en un dérisoire
bilan
où en majuscules
s'inscrit comme avoir
néant

j'vois des tarentules
comme dans mes cauchemars
d'enfant
et mille tentacules
m'enserrent d'un blafard
carcan

ma raison bascule
dans un laminoir
géant
je m'démantibule
en plein désespoir
tremblant

enfin j'capitule
faussement goguenard
devant
une fille qui ondule
au bord d'un trottoir
glissant

putain incrédule
branlant un connard
absent
finale ridicule
mélo de comptoir
navrant

vers de gris