Ciné revue

«vers de gris»

«les vers de gris sont un dépôt,
pas forcément verdâtre, qui,
chez certains individus,
se forme sous l'action
de l'air de temps.
("le petit Larousse" imaginaire).»

Pour Jean Baurin, l'écriture représente une tentative désespérée de combattre l'oubli, de vaincre l'éphémère. C'est ainsi qu'il offre au lecteur quelques tranches de vie animées par la magie des mots.

Une soixantaine de poèmes au total, où il offre un regard tantôt tendre, tantôt passionné, tantôt ironique, tantôt désabusé sur la vie. Son seul crédo, la sincérité.

L'auteur belge a, de sucroît, trouvé le complice idéal en la personne du peintre Christian De Leener, qui a su rendre dans ses dessins le climat des textes résolument modernes , parfois teintés d'une note d'érotisme, de Jean Baurin.

CINE REVUE n°52 (24/12/1997).

la critique